Les routes du ciel, notre métier...

Réélection du Directeur Général : Mohamed Moussa installé dans ses fonctions

Le Directeur Général, Monsieur Mohamed Moussa, a été installé dans ses fonctions, au titre de son second mandat, le vendredi 8 janvier 2020, dans la Salle Maurice Rajaofetra du Siège.

La cérémonie a été présidée par Monsieur Hervé Héhomey, Ministre des Transports et des Infrastructures du Bénin, et Président en exercice du Comité des Ministres de l’ASECNA, en présence de M. Maguèye Marame Ndao, Directeur Général de l’ANACIM, représentant le Ministre du Tourisme et des Transports aériens du Sénégal, du Président du Conseil d’administration, M. Jean Lamy ainsi que, notamment, des membres du Comité de direction. A l’occasion, le Directeur Général a reçu, de manière symbolique, la Convention relative à l’ASECNA et la Lettre de missions, qui constituent les deux documents de référence dans la conduite des « affaires » de l’Agence.Le Président en exercice du Comité des Ministres est revenu sur le « bilan élogieux » du premier mandat du Directeur Général, qui a été « l’élément décisif au moment de choisir ». 
M. Mohamed Moussa a chaleureusement exprimé sa gratitude aux Chefs d’État des 18 Etats membres « qui ont, sans exception, manifesté une grande sollicitude et un soutien sans faille à mon endroit ». Il a également félicité le Comité des Ministres de même que le Conseil d’administration, la Commission de Vérification des Comptes (CVC) et la Commission de Vérification de la Sécurité (CVS) pour leurs conseils qui l’ont beaucoup aidé dans son management de l’Agence durant son premier mandat. Il a réaffirmé qu’il dédiait sa réélection pour un second mandat comme Directeur Général au personnel qui est « toujours mobilisé et rigoureux au travail ».Les défis de ce second mandat ont été rappelés par le Président du Conseil d’Administration, M. Jean Lamy, à savoir, selon lui, « le maintien de l’excellence des services de la sécurité aérienne que rend l’Agence dans le contexte de la crise sanitaire qui impacte sérieusement les finances de notre organisation, mais aussi le défi de la modernisation technologique pour permettre à l’Agence d’optimiser ses services et de devenir le leader africain en matière de fourniture de services  de  navigation aérienne par satellite ».