Les routes du ciel, notre métier...

Navigation par satellite : Dernière ligne droite vers un accord ASECNA/UE

Navigation par satellite : Dernière ligne droite vers un accord ASECNA/UE

La Directrice Générale pour le Marché Intérieur, l’Industrie, l’Entreprenariat et les PME de la Commission Européenne, Mme Lowri Evans, et le Directeur Général de l’ASECNA, M Amadou Ousmane Guitteye, ont procédé le 12 mai à Bruxelles au paraphe du projet d’accord international ainsi issu des négociations.

Le paraphe de ce projet d’accord fait suite à la dernière réunion de négociation tenue à Dakar les 4 et 5 avril dernier, au cours de laquelle l’ASECNA et la Commission Européenne ont procédé à la finalisation du cycle principal de négociation, entamé en mars 2015, au sujet d’un accord international pour le développement de la navigation par satellite et la fourniture de services basés sur EGNOS et GALILEO.

Au cours de cette cérémonie, Mme Evans a rappelé le souhait de l’Union européenne d’établir un partenariat avancé avec l’Afrique dans le domaine du transport aérien pour favoriser l’intégration et un développement économique et social durable, en indiquant que l’utilisation de la technologie satellitaire constitue pour cela un élément catalyseur. Elle s’est dite tout d’abord impressionnée non seulement par l’étendue des responsabilités mais aussi de la zone de compétences de l’ASECNA. Elle a ensuite, affirmé l’importance de la navigation par satellite pour l’amélioration à des couts acceptables de la sécurité des services de la navigation aérienne, de l’efficacité des vols et de l’accessibilité aux aéroports régionaux.

M. Guitteye a de son côté confirmé les bénéfices attendus de ce projet en rappelant que la fourniture dans la zone de compétences de l’Agence de services basés sur EGNOS et GALILEO constitue une orientation stratégique majeure, non seulement pour répondre aux objectifs opérationnels d’amélioration des services rendus aux usagers, notamment par les approches à guidage vertical, mais aussi pour préparer stratégiquement l’avenir de l’Agence par la maîtrise d’une technologie de pointe et la fourniture de services à haute valeur ajoutée au-delà des frontières naturelles des Etats.

Mme Evans et M. Guitteye ont également souligné l’importance de l’accord international pour l’atteinte des objectifs partagés en matière de développement de la navigation par satellite au niveau international.

Ils ont formulé conjointement le souhait que l’accord soit conclu et entre en vigueur avant la fin de l’année. Pour cela, le projet d’accord ainsi paraphé doit maintenant être soumis à une phase formelle de validation au sein du système institutionnel de l’UE.