Les routes du ciel, notre métier...

Expérimentations de l'ADS-B à l'ASECNA

Expérimentations réussies au niveau de deux centres de l’ASECNA

Les activités de Recherche et Développement de l’ASECNA viennent d’enregistrer des résultats probants avec la réussite des tests menés sur des stations ADB-S (Surveillance dépendante automatique en mode diffusion) déployées au niveau des plateformes aéroportuaires de Dakar et Ndjamena, dans le cadre de la poursuite de l’évaluation de cette technologie en relation avec la mise en œuvre du Projet "Extension du plan de surveillance" de l’Agence.

Conformément à ses orientations stratégiques, l’ASECNA a décidé d’entreprendre des expérimentations pour démontrer la faisabilité de l’intégration du senseur ADS-B d’un fabricant différent de celui du système ATM multi-senseur en service et d’évaluer les contraintes associées à l’intégration de données ADS-B dans le système actuel. 

L’autre défi de l’Agence à travers cette expérimentation est d’apprécier les bénéfices opérationnels que l’on peut tirer de cette technologie pour une visualisation du trafic, en approche et en-route, mais aussi, d’évaluer le trafic équipé de transpondeurs ADS-B dans les Régions d’Information de Vol (FIR) de Dakar et Ndjamena.

En outre, ces opérations doivent permettre de familiariser les techniciens de maintenance avec la technologie ADS-B, ses contraintes d’installation, d’intégration et de maintenance, et pour les Contrôleurs de la circulation aérienne (ATCOs), une maîtrise des fonctionnalités de la technologie ADS-B (et multi-senseurs) du système ATM ainsi que son apport au plan opérationnel.

Enfin, à travers ce programme d’évaluation, l’ASECNA ambitionne de rechercher l’adhésion des compagnies aériennes et de susciter la réflexion sur l’apport de cette technologie pour le Service de Recherche et Sauvetage (SAR).

A travers les performances notées, la mise en service de la station a révélé un très bon niveau de détection de la station ADS-B, avec une couverture réelle bien supérieure à celle théorique, ainsi qu’une amélioration de la couverture Radar et un enrichissement des informations.

Qu’est-ce que l’ADS−B ?

L’ADS-B est une technologie de surveillance qui utilise la diffusion des informations de position par avion comme base de surveillance, au lieu d’un balayage radar pour tracer les cibles aériennes. Dans son principe, elle consiste à rendre ces informations disponibles au moyen d’un mode de diffusion automatique via une liaison de données numérique. 

Les aéronefs (ou véhicules) équipés de transpondeurs ADS−B transmettent en continu des informations, directement à partir du système de gestion de vol - FMS. Ces données permettent de fournir un affichage visuel très précis des informations relatives à la hauteur (altitude), la vitesse et l’identité, à l’instar d’un radar secondaire, mais de manière plus détaillée et complète.

Le système offre, entre autres avantages, un encombrement réduit, une meilleure perception situationnelle et une sécurité accrue pour les pilotes. Il est aussi noté une réduction des retards de taxi/décollage, une surveillance accrue sur la surface de l’aéroport et une réduction des coûts.

L’architecture déployée au niveau de ces sites aéroportuaires a prouvé une bonne visualisation des données du senseur ADS-B. De même, l’intégration des données s’est déroulée avec succès, démontrant ainsi l’interopérabilité des deux systèmes c’est-à-dire leur conformité au format ASTERIX Cat 21 Edition 0.23. Il a été aussi validé la fonctionnalité Multi-senseur MEDISIS du système TOPSKY.

Dans le futur, les travaux d’analyse vont se poursuivre afin de valider et consolider les premiers résultats et recueillir plus de données afin de satisfaire les objectifs à long terme.

En vue de la mise en service opérationnel, un certain nombre d’actions ont été recensées parmi lesquelles l’étude de sécurité et la validation des fonctionnalités du système.

Fruit d’une collaboration technique avec INDRA et INTELCAN, à travers une convention couvrant le prêt de stations ADB-S et la formation sur site des techniciens, le déploiement de ces stations a été réalisé par une équipe d’ingénieurs de la Direction Générale et des Représentations au Sénégal et au Tchad. 

Il en a résulté une appropriation et une meilleure maitrise de la technologie ADS-B, des différentes composantes du système, des contraintes d’installation, d’intégration des données et une familiarisation avec les différents logiciels.

La phase d’expérimentation, qui s’est déroulée sur une durée de douze mois à Dakar et six mois à Ndjamena, a permis d’évaluer l’apport d’un autre type de senseur pour la surveillance du trafic aérien.

Les résultats probants enregistrés augurent de bonnes perspectives pour la réussite intégrale de la mise en œuvre du Projet "Extension du plan de surveillance" de l’ASECNA, qui constitue un des projets majeurs de son Plan de Services et Equipements 2015-2017.