Les routes du ciel, notre métier...

Panel technique et financier ASECNA/IATA 2015

Panel technique et financier ASECNA/IATA

Dans le cadre des actions de coordination entre l’ASECNA et les usagers de l’air, la rencontre annuelle de concertation entre l’Agence et l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), s’est tenue du 21 au 23 septembre au siège à Dakar. Ce panel a traité des questions techniques mais également financières. L’IATA a été représentée par une forte délégation incluant des représentants de plusieurs compagnies aériennes majeures.

A la demande de l’IATA, l’ASECNA a fait un exposé sur la sectorisation de la FIR Accra en mettant l’accent sur les études de sécurité qui ont été menées avant le lancement de l’opération. Des compagnies membres de l’IATA ont d’ailleurs participé à ces études. L’ASECNA a mis en exergue les investissements réalisés au Togo et au Benin dans la perspective de cette sectorisation. Depuis le lancement de l’opération le 25 juin dernier, tout a été mis en œuvre pour assurer la sécurité des vols dans cet espace, a conclu le Directeur de l’Exploitation Technique de l’ASECNA.

Plusieurs autres questions techniques concernant l’information aéronautique, la coordination automatique, les échanges de données contrôleur-pilote, le CNS/ATM, les blocs ASBU, les opérations CCO/CDO, l’ADS-B et les Télécommunications aéronautiques ont fait l’objet de discussions approfondies dans l’objectif de renforcer la sécurité dans l’espace ASECNA. Le panel a également longuement discuté des investissements de l’ASECNA sur les NAVAIDS.

Sur les aspects financiers, l’ASECNA a fait l’historique des redevances aéronautiques et expliqué le mode de calcul de ces redevances. Le Directeur Général, a insisté sur le fait que l’ASECNA a gelé ses redevances depuis 11 ans pour ne pas pénaliser les compagnies aériennes qui constituent ses clients. Pourtant, l’Agence consent d’importants investissements chaque année pour moderniser ses équipements et ainsi renforcer la sécurité de la navigation aérienne a indiqué Monsieur Amadou Ousmane GUITTEYE.

D’où la nécessité de cette concertation pour convenir d’un niveau d’augmentation des redevances permettant à l’Agence d’assurer le financement de son plan d’équipement. L’IATA a sollicité de l’ASECNA un délai pour étudier les dossiers et modèles financiers présentés par l’Agence. Une téléconférence programmée en octobre devrait permettre d’approfondir ces discussions entre les deux parties sur les questions financières.