Les routes du ciel, notre métier...

127ème Session du Conseil d’Administration à Niamey

127ème Session du Conseil d’Administration de l'ASECNA à Niamey

La 127ème Session du Conseil d’Administration se tient du 8 au 9 juillet 2014 à Niamey au Niger. Ce Conseil examinera différents dossiers d’importance capitale pour l’Agence parmi lesquels le Plan de Services et d’Equipements (PSE) 2015-2017,

le plan de résorption du déficit en personnel technique, les redevances aéronautiques pour l’exercice 2015,  le rapport du Directeur Général, l’étude relative au système de rémunération, etc.

L’ouverture des travaux a été présidée par le Directeur de Cabinet du Ministre des transports du Niger. Extrait discours d’ouverture.

« Cette Session ordinaire du Conseil d’Administration a été précédée par une série de réunions dont celle consacrée à la sécurité qui a permis à l’ASECNA et à ses partenaires de procéder à des échanges fructueux sur les questions liées au renforcement de la sécurité aérienne dans notre espace communautaire.

A cet égard, il me plaît de rappeler l’importance particulière de la journée sécurité qui fait partie intégrante désormais des activités programmées au cours des instances statutaires annuelles de l’ASECNA. En effet,en mettant au tour d’une même table l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) qui compte plus de 200 compagnies aériennes, la Fédération Internationale des pilotes de ligne (IFALPA), l’Association Internationale des Contrôleurs aériens (IFATCA) et l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), l’ASECNA s’assure qu’elle prend effectivement en compte les préoccupations de ses principaux clients en matière de prestation de services. Cette démarche cadre bien avec les orientations des Ministres qui ont fait de la réduction des incidents de sécurité un objectif prioritaire pour l’Agence.

En restant à l’écoute de ses partenaires au cours de cette journée spécialement dédiée à la sécurité, je ne doute point que l’ASECNA atteindra l’objectif de réduction significative des incidents dans son espace aérien.

Messieurs les Administrateurs ;

L’ASECNA est une institution chère à nos Etats qui lui ont délégué la gestion de leur espace aérien. Vous devez donc vous engager aux côtés de la Direction Générale de l’Agence pour la rendre plus performante afin d’exécuter dans les meilleures conditions les missions qui lui sont assignées.

En effet, le Conseil d’Administration est un organe essentiel dans le dispositif institutionnel de l’ASECNA. Cette instance qui se réunit deux fois par an, suit de façon rapprochée les activités et le fonctionnement de l’Agence,

 examine les dossiers à soumettre au Comité des Ministres et valide toutes les résolutions soumises à la décision des Ministres. 

Messieurs les Administrateurs ;

En novembre 2012 s’est tenue à Montréal, la douzième Conférence de Navigation Aérienne, sur le concept de Mise en œuvre par blocs du système de l’aviation civile (ASBU), dont les recommandations conduiront à l’actualisation du Plan Mondial de Navigation Aérienne. Cette conférence a permis de fixer les objectifs opérationnels de l’aviation civile mondiale pour les 15 prochaines années, de 2013 à 2028.

Cet ambitieux programme qui met un accent particulier sur la performance humaine interpelle notre Agence qui, au nom de ses Etats membres, devra s’y soumettre, en fonction de ses besoins et de ses moyens, afin d’atteindre son objectif : être leader des fournisseurs de service de la navigation aérienne dans un ciel unique africain.

Cette situation impose à l’ASECNA de rester à la pointe de l’évolution technologique, comme elle a toujours su l’être.

Je salue donc la vision du Directeur Général qui a élaboré un important programme d’investissement dans les différents centres opérationnels au sein des Etats membres et je l’exhorte à renforcer l’assistance technique à leur égard pour doter notre espace aérien d’infrastructures capables de répondre à l’augmentation prévisible du trafic aérien dans le ciel africain. 

Messieurs les Administrateurs ;

Avant de conclure, permettez-moi d’insister sur l’importance des dossiers inscrits à l’ordre du jour de votre réunion. Il vous incombe la lourde tâche d’étudier les documents qui vous sont soumis à votre appréciation et de prendre les résolutions susceptibles defaciliter la tâche de la DirectionGénérale, ainsi que la prise de décisions par les Ministres ».