Les routes du ciel, notre métier...

Lancement de la visualisation du trafic aérien par Satellite dans l’espace ASECNA

Le Ministre du Tourisme et des Transports aériens du Sénégal et le Directeur Général de l’ASECNA ont procédé le 11 janvier 2020 à Dakar, au lancement officiel, par la technologie ADS-B par Satellite, de la visualisation du trafic aérien dans les seize millions de km2 d’espace aérien géré par ASECNA.

C'était au cours d'une cérémonie organisée au Centre Régional de la Navigation Aérienne de Dakar (CRNA).

 

Le Directeur Général de l’ASECNA a déclaré que «la gestion du trafic aérien dans les quinze années à venir se fondera pour l’essentiel sur les technologies spatiales et les échanges de données numériques entraînant progressivement le démantèlement des installations classiques disséminées partout au sol sur le continent. La digitalisation, la virtualisation des lieux de production et d’une manière générale, l’intelligence artificielle seront au cœur des activités de management du trafic aérien. »

Pour Monsieur Mohamed MOUSSA, « la mise en œuvre de cette technologie innovante ADS B par satellite, permettra désormais à chaque contrôleur aérien de l’ASECNA de :

  • voir sur son écran de contrôle tous les aéronefs équipés et évoluant dans l’espace aérien sous sa responsabilité
  • assurer une meilleure information de vol aux avions
  • réaliser une meilleure régulation des vols
  • réduire les espacements entre les avions
  • offrir des trajectoires préférentielles aux vols
  • guider plus efficacement les opérations SAR (Search and rescue) en cas de besoin. ».  

En définitive, cette technologie permettra de renforcer la sécurité dans les espaces ASECNA, d’accroitre la capacité de l’espace, d’écourter les temps de vol des avions et d’assurer une réduction de la quantité de carburant embarqué et par conséquent de la pollution de la couche d’ozone. 

Pour le Ministre du Tourisme et des Transports aériens du Sénégal, Monsieur Alioune SARR, l’ASECNA, par le lancement de cette technologie ADS-B, démontre son efficacité et surtout sa capacité à rivaliser dans le monde entier avec n’importe quel opérateur dans le cadre de l’innovation et de la performance.

Le lancement de l’ADS-B intervient avant le grand chantier de la navigation fondée sur le GNSS avec une augmentation du système GPS (SBAS). Suite aux essais, démonstration et travaux réalisés, l’ASECNA est aujourd’hui reconnu par l’OACI, comme fournisseur de service SBAS. Il s’agit là d’un progrès considérable pour l’Agence et une opportunité pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique. L’acquisition de toutes ces innovations majeures dans le domaine de la navigation aérienne entre dans le cadre de l’objectif que s’est fixé l’ASECNA de mettre en œuvre au niveau de sa zone de responsabilité, voire de l’Afrique, à l’horizon 2032, le ciel unique pour l’Afrique, CUPA ; c’est un continuum d’espace aérien harmonisé, uniformisé et « sans couture » pour assurer le management du trafic aérien. 

Et le ministre de conclure : « au nom de mes pairs des autres Etats membres, je vous encourage à poursuivre la modernisation des outils de production et vous pouvez compter sur le soutien du Comité des ministres».