Les routes du ciel, notre métier...

Négociations ASECNA/UE

Négociations ASECNA/UE pour l’utilisation de la navigation par satellite en Afrique 

L'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) et la Commission de l’Union européenne ont ouvert le 3 mars 2015 à Dakar, des négociations devant aboutir à la signature d’un accord sur la navigation par satellite.

L’accord devrait établir les conditions de déploiement dans l’espace ASECNA du système européen EGNOS-GALILEO qui fait partie des systèmes globaux de navigation par satellite fournissant des services de géo-positionnement à usage civil.

Ces systèmes rendent la navigation aérienne plus sûre en fournissant en temps réel aux avions des informations fiables sur leur position et leur évolution. 

L’objectif de l’ASECNA est de se servir de ces nouvelles technologies pour renforcer la sécurité aérienne dans son espace aérien afin de faire face à l’accroissement prévisible du trafic aérien en Afrique au cours des prochaines années.

Le Directeur Général de l’ASECNA, convaincu que la navigation par satellite constitue l’avenir de l’aviation civile, a dit la détermination de l’Agence à s’approprier ces nouveaux systèmes pour rendre son espace aérien plus sûr. Pour Amadou Ousmane GUITTEYE « les relations entre l’Europe et notre Agence en matière de navigation par satellite ne sont pas récentes. Notre organisation est pionnière en la matière depuis de fort longue date.

En effet, de nombreuses actions ont été entreprises dans le passé en partenariat avec l’Agence Spatiale Européenne, notamment dans le cadre des tests réussis avec le banc d’essai EGNOS en 2003-04, ainsi que les premières études de faisabilité qui s’en sont suivies en 2006, ou encore le déploiement de la station RIMS de Nouakchott en 2007 ».

Le Directeur Général de l’ASECNA a ensuite mis en relief les avantages du nouveau système, « la mise en œuvre de ces systèmes GNSS constitue une avancée technologique majeure, aussi essentielle que celle qu’ont été les télécommunications aéronautiques par satellite dans les années 1995.

Cette avancée technologique nécessite d’être anticipée, gérée et maitrisée, car entraînant une mutation profonde de la nature des services rendus, des métiers et compétences requises pour leur fourniture, et de leur mode de gouvernance en raison de leur caractère global, transcendant les frontières naturelles ou des Etats. Ce qui fait que des organisations multinationales comme l’ASECNA sont directement concernées ».

En tout état de cause, la démarche de l’ASECNA utilise une stratégie basée à la fois sur le volontarisme et le pragmatisme, recherchant des gains rapides tout en favorisant une mise en œuvre graduelle en matière de couverture et de performances des services. En outre, elle mise sur une transformation continue des métiers et des compétences requises pour la fourniture de ces services. C’est ainsi que concernant EGNOS, ses objectifs comprennent la fourniture de services initiaux à compter de 2017 jusqu’à la fourniture de services complets à l’horizon 2020-2025. Grâce à une solution globale, lesdits services permettront notamment aux usagers d’opérer des approches de précision équivalentes à l’ILS CAT1, sur les seuils de pistes dans la zone de responsabilité de l’ASECNA, ce, sans infrastructure locale au sol.

Au travers de cette démarche, l’ASECNA chercher principalement à paver son chemin vers l’avenir en confortant sa position de producteur de service, grâce à la propriété de l’infrastructure et la fourniture des services vers les usagers finaux, afin, de ne pas devenir un simple consommateur, et compromettre son existence dans un environnement concurrentiel croissant.

L’atteinte de ces objectifs requiert notamment un transfert de technologie et de compétences, et la mise en place de schémas innovants en matière de gouvernance et de financement, autant d’axes de coopération à développer de manière adéquate et intelligente avec l’Europe.

Au cours de ces discussions avec la Commission de l’Union européenne, l’ASECNA souhaite favoriser un soutien aux initiatives d’implémentation d’EGNOS dans d’autres régions de l’Afrique.

Pour sa part, Monsieur Matthias Petschke, Directeur des programmes de navigation par satellite de l’Union européenne et chef de la délégation européenne à ces négociations, s’est dit confiant quant à l’aboutissement des négociations pour la mise en œuvre prochaine de ce système pour la première fois sur le continent africain.

 

 

 

La communauté

 

Benin flagBenin

une petite description

Burkina Faso flagBurkina Faso

une petite description

Cameroun flagCameroun

une petite description

Centrafrique flagCentrafrique

une petite description

Comores flagComores

une petite description

Congo flagCongo

une petite description

Cote Ivoire flagCôte d’Ivoire

une petite description

Gabon flagGabon

une petite description

Guinee Bissau flagGuinée Bissau

une petite description

Guinee Equatoriale flagGuinée Equatoriale

une petite description

Madagascar flagMadagascar

une petite description

Mali flagMali

une petite description

Mauritanie flagMauritanie

une petite description

Niger flagNiger

une petite description

Senegal flagSénégal

une petite description

Tchad flagTchad

une petite description

Togo flagTogo

une petite description

Faits saillants...

JPO Info

Appeloffre4 bleu etiquette

Nos offres d'emploi

Jobs2